Un site de la Ville de Montréal

img0006.jpg

Cloche de la paix
Photo: Jacques Pharand
La cloche de la paix installée au Jardin botanique en 1998 est un présent de la Ville d'Hiroshima à la Ville de Montréal.
La Cérémonie de la paix de Montréal se tenait simultanément avec celle d'Hiroshima.

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, en présence du Consul général du Japon à Montréal, M. Hideaki Kuramitsu, du directeur d'Espace pour la vie, M. Charles-Mathieu Brunelle, du directeur du Jardin botanique, M. René Pronovost, et du président de la Fondation du Jardin et du Pavillon japonais, M. Luc Vanasse, a rendu hommage aux victimes du bombardement de la ville d'Hiroshima en 1945 tout en plaidant pour le maintien et le renforcement de la paix.

«La tragédie survenue à Hiroshima il y a déjà 72 ans ne doit jamais tomber dans l'oubli, nous avons un devoir collectif de mémoire afin qu'un tel événement ne se reproduise plus jamais. Par amitié et solidarité envers notre ville jumelle depuis 1998, nous rendons hommage à ses nombreux citoyens disparus. Saluons le courage de la population d'Hiroshima et perpétuons ensemble l'espoir et le désir d'une paix durable. Je tiens aussi à souligner le travail remarquable de mon homologue, M. Kazumi Matsui, maire de Hiroshima, Citoyen d'honneur de Montréal et président de Maires pour la Paix - Mayors for Peace, un organisme dans lequel je me suis personnellement engagé», a déclaré M. Denis Coderre.

Le 6 août 1945, le monde entier réalisait la puissance des armes atomiques alors qu'une seule bombe projetée sur la ville d'Hiroshima faisait plusieurs centaines de milliers victimes. Aujourd'hui, à 19h15, heure à laquelle la bombe a été larguée, la cloche de la paix du Jardin japonais s'est fait entendre lors d'une cérémonie protocolaire à laquelle prenaient part M. Coderre, M. Hideaki Kuramitsu, M. Brunelle, M. Pronovost et M. Vanasse. La Cérémonie de la paix de Montréal se tenait simultanément avec celle d'Hiroshima.

Les personnes présentes à la cérémonie étaient invitées à rédiger un message de paix et à l'afficher au Jardin japonais. Les Montréalais peuvent joindre le mouvement en s'exprimant sur les médias sociaux avec le mot-clic #MtlHiroshima.

Cloche de la paix, symbole d'espoir
La cloche de la paix installée au Jardin botanique en 1998 est un présent de la Ville d'Hiroshima à la Ville de Montréal. Elle illustre le pacte d'amitié et de paix éternelle conclu entre les deux cités. La devise «L'espoir pour l'avenir» y est ciselée. Montréal fait partie du réseau privilégié des six villes possédant une cloche de la paix en provenance d'Hiroshima. 

Demain, 6 août, la cloche résonnera 72 fois à la mémoire des milliers de victimes du bombardement. C'est l'une des rares occasions où l'on peut entendre sonner cette cloche.