Un site de la Ville de Montréal

bacs_bruns_2.jpg

Matières résiduelles
Photo: Ville de Montréal
Depuis 2012, les matières éliminées ont diminué de 14%, alors que les matières récupérées ont augmenté de 11%.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a pris acte du dépôt du Portrait 2016 des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal. Présenté tous les deux ans, ce document regroupe les données relatives à la récupération et à l'élimination des matières résiduelles pour l'année 2016 (quantités, taux de récupération, production individuelle) ainsi que l'évolution des activités des années 2012 à 2016, pour l'agglomération.

Au cours des 5 dernières années, les matières éliminées ont diminué de plus de 86 000 tonnes, soit une baisse de 14%. En contrepartie, les matières récupérées ont augmenté de près de 11%. Mentionnons également les investissements significatifs de la Ville qui permettent d'offrir aux citoyens des outils de collecte de matières organiques, générant ainsi une augmentation des quantités collectées de 83%.

«Des plus encourageants, ces résultats s'expliquent notamment par la mise en place de la Stratégie montréalaise d'implantation de la collecte des résidus alimentaires 2015-2019. Les quantités de matières organiques collectées n'ont cessé d'augmenter avec l'ajout de nouveaux logements desservis. Au total, ce sont plus de 373 000 logements dans 19 arrondissements et 12 villes liées qui ont accès à la collecte des matières organiques», a commenté le maire de Montréal, M. Denis Coderre.

«Rappelons que le Portrait des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal est le seul document qui présente l'ensemble des informations sur les quantités de matières résiduelles récupérées et éliminées. Les arrondissements, les villes liées et les services centraux peuvent utiliser des données fiables et comparables d'une année à l'autre. Sa diffusion permet aussi d'informer la Communauté métropolitaine de Montréal des résultats obtenus, comme prévu par le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles», a ajouté le responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif, M. Réal Ménard.

Faits saillants du Portrait 2016

  • Depuis 2012, les matières éliminées ont diminué de 14%, alors que les matières récupérées ont augmenté de 11%.
  • La collecte des matières organiques a permis de récupérer 71 125 tonnes de matières, en hausse de 83% par rapport à 2012.
  • Le taux de récupération des matières organiques est de 20%.
  • La collecte des matières recyclables a permis de détourner de l'élimination 165 324 tonnes de matières sur le territoire de l'agglomération, une baisse de 4,5% par rapport à 2012.
  • Le taux de récupération des matières recyclables est de 60%.
  • Plus de 156 500 tonnes de matériaux secs et d'encombrants ont été récupérés, en hausse de 11,5% par rapport à 2012.
  • Le taux de récupération des matériaux secs et encombrants s'établit à 69%.
  • 270 405 visiteurs se sont présentés dans les 7 écocentres de l'agglomération et 84 196 tonnes de matières résiduelles y ont été déposées.

Le Plan directeur de gestion des matières résiduelles 
Le Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal 2010-2014 a été adopté à l'unanimité, par le conseil d'agglomération, le 27 août 2009. Les actions du Plan directeur visent à diminuer les quantités de matières résiduelles destinées à l'élimination et à augmenter les quantités de matières récupérées conformément aux objectifs de récupération de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.