Un site de la Ville de Montréal

maison_regions.jpg

Maison des régions
La Maison des Régions est située en plein cœur du Quartier des Affaires, au rez-de-chaussée du 500 rue St-Jacques.
En facilitant le maillage et les échanges entre les entreprises, la Maison des Régions contribuera à générer des retombées économiques importantes.

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, inaugure aujourd'hui la Maison des Régions, un lieu de rassemblement inclusif et collaboratif, où les gens d'affaires du Québec pourront désormais se rencontrer et échanger. Située en plein cœur du Quartier des Affaires, au rez-de-chaussée du 500 rue St-Jacques, la Maison des Régions favorisera la mise en valeur de la créativité des entrepreneurs québécois, en stimulant à la fois l'achat local et le développement de nouveaux marchés.

«L'économie montréalaise est étroitement liée à celle des Régions et vice-versa. À ce titre, le partenariat entre Montréal et les Régions est indéniable, d'où l'importance de former des alliances économiques et politiques. Avec 50% du PIB du Québec, la Métropole doit jouer pleinement son rôle de locomotive pour le développement économique. La Maison des Régions permettra de bâtir des ponts entre les diverses entreprises régionales et celles de Montréal afin qu'elles créent entre elles des liens d'affaires durables. Je suis persuadé qu'elle donnera une toute nouvelle impulsion aux relations entre la métropole et les Régions, pour le bénéfice de toute la communauté d'affaires du Québec», a commenté M. Coderre.

Avec un espace d'une superficie utilisable d'environ 5 000 pi², la Maison des Régions permettra de rassembler, de mobiliser, d'accompagner et de soutenir les efforts des différents représentants d'entreprise. Ces nouveaux locaux permettront de multiplier les relations d'affaires entre tous les secteurs d'activités économiques, incluant notamment la culture, la gastronomie régionale et le tourisme. L'Espace Gradins du rez-de-chaussée, l'Espace Nomade et le multimédia multiplient également les possibilités qui s'offrent aux entrepreneurs et sont disponibles pour des événements d'affaires.

Rappelons également que le maire de Montréal a tenu à ce que la Maison des Régions représente les différentes Régions du Québec ainsi que les peuples autochtones par le choix des matériaux et de l'aménagement de l'espace.

En facilitant le maillage entre les entreprises, les échanges d'expertises et les transferts de connaissances, la Maison des Régions contribuera à générer des retombées économiques importantes pour les entreprises du Québec. Qui plus est, le maire de Montréal s'est engagé à faciliter la participation d'entreprises régionales lors des missions économiques de la Métropole à l'étranger.

Une lancée prometteuse
«La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine est fière d'être présente à l'événement d'ouverture de la Maison des régions. Depuis 2014, nous avons développé une relation toute particulière avec la Ville de Montréal et nous croyons que la Maison des régions contribuera grandement au rayonnement des entrepreneurs et du savoir des Îles-de-la-Madeleine. Nous sommes d'ailleurs très enthousiastes à l'idée de participer à la semaine de réseautage qui aura lieu cet automne et qui nous permettra de faire découvrir aux Montréalais nos produits du terroir ainsi que la culture madelinienne. Mais ce partenariat entre nos deux «îles» ne s'arrête pas là, car nous avons aussi pu bénéficier de l'expertise et du soutien logistique de la Ville de Montréal durant un bris d'aqueduc majeur survenu aux Iles en février 2017. C'est une véritable amitié qui s'est développée entre nos deux communautés», a déclaré Jonathan Lapierre, maire et président de la Communauté maritime des Îles.

Au cours de la dernière année, la Ville de Montréal a organisé 4 journées commerciales avec les MRC des Îles-de-la-Madeleine, de l'Abitibi-Témiscamingue, du Kamouraska, du Granit et du Haut-Saint-François. Au total, près de 100 entreprises des Régions ont rencontré près de 300 entreprises montréalaises. Déjà, les retombées économiques générées en région et à Montréal dépassent les investissements consentis pour l'organisation de ces journées.

Ce n'est qu'un début, puisque l'année 2017-2018 en sera une de développement : journées commerciales, semaines thématiques, promotion des innovations régionales, réseautage, formations, événements culturels, visites d'entreprises et foires commerciales, ne sont que quelques-unes des nombreuses activités qui seront proposées à la communauté d'affaires via la Maison des Régions.

«Lors de ma participation à la journée commerciale en mai 2016, j'ai rencontré des entrepreneurs et des chefs d'entreprise bien au fait de ma réalité. Aujourd'hui, le fruit de nos échanges se manifeste dans plusieurs facettes de la gestion de mon entreprise. À ce titre, je tiens à profiter de l'occasion pour remercier les artisans de ce nouveau partenariat, d'une valeur inestimable pour la communauté d'affaires du Québec. Je souhaite longue vie à la Maison des Régions ainsi qu'à ses artisans», a ajouté M. Sandro Thornton, président-directeur général et fondateur de Hidalgo Média.

«La Maison des Régions est un projet novateur et rassembleur. Il appelle à l'action et à la solidarité des gouvernements de proximité pour travailler ensemble à la prospérité durable. On le sait, les grands défis du 21e siècle trouveront leurs réponses au plan local. Je félicite le maire de Montréal pour son engagement envers les régions et je souhaite une longue vie à la Maison des régions», a également déclaré le président de l'UMQ et maire de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny.

«La collaboration entre Montréal et les régions est essentielle à la vitalité économique du Québec. Avec ces nombreuses activités, la Maison des Régions permettra un rayonnement de celles-ci au sein de la Métropole. Si l'on attribue à juste titre le rôle de locomotive à Montréal, il ne faut surtout pas oublier que dans les longs convois ferroviaires, il y en a souvent une deuxième en soutien. Elle aide celle de tête à tirer les wagons au départ et dans les montées. Cette deuxième locomotive, ce sont les régions», a rajouté le président de la FQM, M. Richard Lehoux.