Un site de la Ville de Montréal

facebook.jpg

Facebook à Montréal
Photo: Howard Liebman
Beaucoup de pionniers du domaine de l'IA sont originaires de Montréal et plusieurs percées importantes ont été faites ici.

Que ce soit à travers les voitures autonomes ou les applications pour téléphones intelligents qui comprennent la parole, l'intelligence artificielle (IA) change nos interactions avec les autres et notre environnement. L'IA et l'apprentissage profond aident à créer des emplois, à améliorer nos conditions de vie et à générer de nouvelles opportunités pour la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Le premier ministre Justin Trudeau, en compagnie du maire de Montréal, M. Denis Coderre, a participé aujourd'hui à l'annonce de Facebook que l'entreprise ouvrira un nouveau laboratoire d'IA à Montréal. Il s'agira du premier laboratoire d'IA de Facebook au Canada et de son deuxième seulement à l'extérieur des États-Unis. D'ici l'an prochain, le laboratoire devrait employer une équipe de 20 chercheurs dirigés par Joëlle Pineau (Ph. D.), éminente chercheuse en intelligence artificielle à l'Université McGill.

«Lorsque des géants de la technologie tels que Facebook décident d'investir dans nos villes, cela ne témoigne pas seulement du talent de calibre mondial des Canadiens, mais aussi de l'immense potentiel du Canada en tant que carrefour d'innovation et de technologie. Le nouveau laboratoire que Facebook ouvrira à Montréal montrera que le Canada est un leader dans l'économie de l'avenir et un joueur influent du domaine de l'intelligence artificielle dans le monde. Il encouragera d'autres chefs de file du secteur des technologies à s'établir ici et à créer de bons emplois pour les Canadiens de la classe moyenne», a déclaré M. Justin Trudeau.

«Montréal est un leader mondial en intelligence artificielle, comptant notamment le plus grand groupe de chercheurs en apprentissage profond dans le monde, soit 250 chercheurs répartis dans les universités de Montréal et McGill, en plus de notre sommité mondiale en deep learning: Yoshua Bengio. Nous sommes très fiers de l'investissement de Facebook, qui s'ajoute au groupe prestigieux des entreprises qui misent sur le développement de l'AI à Montréal, dont Google et Microsoft», a ajouté M. Denis Coderre.

Les chercheurs développeront de nouvelles méthodes pour enseigner aux machines la relation complexe entre les actions et les résultats, ce que l'on appelle l'apprentissage par renforcement. Ils auront également à développer des systèmes de dialogue qui permettront à des machines et à des ordinateurs de parler avec leurs utilisateurs de manière naturelle et facilement compréhensible.

Le nouveau laboratoire aidera à faire croître un écosystème de la technologie plus fort pour le Canada. Il créera de bons emplois et aidera le Canada à continuer d'attirer et de retenir des personnes de grand talent dans cet important domaine de recherche et de croissance économique. L'économie de notre pays en bénéficiera, alors que des professionnels et des étudiants dans le domaine des technologies choisiront de rester ici au lieu de se chercher un emploi ou des opportunités à l'étranger.   

Faits saillants

  • Montréal est un choix naturel pour la création de ce nouveau laboratoire, car beaucoup de pionniers du domaine de l'IA sont originaires de cette ville et plusieurs percées importantes ont été faites ici.
  • En plus de ce nouveau laboratoire, Facebook investira 7 millions de dollars dans la communauté montréalaise de l'IA en nouant des partenariats avec l'Institut canadien de recherches avancées et l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal.
  • Le Canada est un chef de file mondial de l'investissement dans la recherche universitaire, se classant au premier rang parmi les pays du G7 et au huitième rang parmi les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques.
  • Pour favoriser la réalisation de nouvelles initiatives innovatrices au Canada, le budget de 2017 prévoit le Plan pour l'innovation et les compétences, qui aide les entrepreneurs et innovateurs canadiens à concrétiser leurs idées en créant des entreprises florissantes.
  • Pour que le Canada puisse attirer et garder la crème des universitaires, et pour accroître le nombre de stagiaires et de chercheurs de deuxième cycle qui étudient l'intelligence artificielle et l'apprentissage profond, le budget de 2017 propose également un investissement de 125 millions de dollars pour lancer une stratégie pancanadienne en matière d'intelligence artificielle pour la recherche et le talent.